INFO CGT CE OCTOBRE 2015


Jours de pont 2016 : les 06/05, 15/07 et 31/10.

Contrôle de la recherche d’emploi ou comment renouer le
contact ???

Qu’est-ce que c’est ?

– Officiellement un moyen de renouer le contact et de redynamiser la
recherche d’emploi. Pour la CGT, une action déloyale en se présentant
comme un conseiller visant à diminuer les chiffres du chômage sur ordre
politique.
– Officiellement une expérimentation réussie avec 66% des demandeurs
d’emploi considérés en recherche d’emploi et un taux de satisfaction des
conseillers optimal. Pour la CGT, que deviennent les 34% restants, quels
éléments factuels permettent de juger de la réalité de la recherche
d’emploi, par qui, … Avons-nous su faire plus pour ces 34% avant de les
sanctionner ?
– Une équipe de 18 contrôleurs basés à Andrézieux pour la région Rhône
Alpes niant les spécificités des bassins d’emploi et très éloignés des
réalités et du vécu du demandeur d’emploi. Pour la CGT, le conseiller
référent est le plus à même, en cas de défaut manifeste de recherche
d’emploi, d’exercer cette mission de contrôle parce qu’il connait le bassin
d’emploi, les plans d’action mis en place avec le demandeur d’emploi et
d’éventuels partenaires, …
La CGT remet en cause le fondement même de la création d’une équipe
dédiée au contrôle de la recherche d’emploi. La CGT dénonce la
manipulation politique sur ce dossier qui pénalise encore les privés
d’emploi en les rendant responsable de la pénurie d’emploi et qui nie
l’absence de moyens pour accompagner les demandeurs d’emploi.
Nous avions connu le mensonge du « meilleur des deux » en tant
que salarié de Pôle Emploi. Pour les demandeurs d’emploi, le
mensonge s’appelle « faire plus pour ceux qui en ont le plus
besoin ».

Mise en œuvre de la classification

En préalable, la CGT rappelle son opposition majoritaire avec FO et le SNU
(60% du personnel) à cette nouvelle classification qu’elle a valablement-
fait valoir. Cette opposition est contestée en appel par les syndicats
signataires et la DG, le jugement sera rendu le 05 novembre.

Pour rappel nos 3 organisations réclament toujours une classification
garantissant
– Un positionnement qui assure à chacun et chacune la
reconnaissance de ses qualifications, expériences et expertises.
– Une grille de classification claire, permettant à chacun des
possibilités de progression et mobilité professionnelle
– Un véritable déroulement de carrière garanti à l’ensemble du
personnel,
– Un budget compatible avec les enjeux de cette négociation,
Au contraire la classification telle que proposée c’est :
– Réduire les gains salariaux d’un échelon à l’autre,
– Augmenter le niveau d’échelon dans un même niveau d’emploi,
– Multiplier et durcir les conditions de passage d’un niveau de
qualification à l’autre,
– Evaluer individuellement et systématiquement sans aucune
définition des critères d’appréciation,
– Tasser la grille des salaires en modifiant la structure de la
rémunération,
– Payer moins les qualifications en élargissant les exigences
professionnelles pour le même salaire,
– Enfin, donner quelques euros pour seulement 10% des agents pour
tenter de faire oublier que 90% du personnel supportera le gel des
déroulements de carrière à suivre.
Sur la forme de la mise en œuvre tel que proposé par la direction,
la CGT constate que les agents ne sont pas formés à cette nouvelle
classification à l’inverse de leur manager ce qui crée un
déséquilibre manifeste pour l’entretien de rattachement.

Accès direct du demandeur d’emploi à son conseiller référent et
développement des services personnalisés sur rendez-vous ou
comment faire moins pour ceux qui en ont le plus besoin ?

C’est la fermeture de l’accueil sans rendez-vous tous les après-midis en
Rhône Alpes (choix du Directeur Régional) afin de dégager du temps pour
la gestion des portefeuilles.
Cette organisation qui devra faire le tri des chômeurs l’après-midi dans un
contexte du tout numérique risque d’être une nouvelle source d’accueil
difficile et de risques psycho-sociaux.
La CGT dénonce là encore un manque de moyen que l’on essaie de
camoufler en bricolant des solutions dégradées. Un constat : Pôle Emploi
n’est plus en capacité de réaliser la totalité de ces missions sur 35h
d’ouvertures aux publics. Pire, si l’on associe le dossier NPDE à celui-ci, on
se rend compte que Pôle Emploi au nom du virage numérique renonce à
exercer certaines de ces missions.
Cela pose un souci d’accès aux services pour les personnes qui en ont le
plus besoin. En effet, depuis la généralisation de mail.net, nous avons
tous constaté, hormis la direction, que la typologie de questions n’est pas
du tout la même en arc que par mail.net. Nous avons également constaté
que mail.net est chronophage.
La CGT craint que non seulement cette diminution des horaires
d’ouverture sans rendez-vous ne solutionne pas le problème du manque
de moyens mais crée une inégalité dans l’accès aux services et nous
éloigne encore des personnes qui sont le plus éloignés de l’emploi.

Point immobilier et schéma immobilier. Un dégel pour l’Automne

Un CE extraordinaire a été convoqué le 30/09 pour examiner notamment
le regroupement des sites de Grenoble et la transformation de l’agence de
Nyons en point relais.
Cela vous semble familier ? A la CGT aussi, cela ressemble étrangement
au schéma immobilier qui avait été gelé par la direction régionale après
avoir fait tant de bruit dans la presse, avoir mobilisé les agents sur
l’ensemble de la région et fait intervenir certains élus locaux.
La CGT restera vigilante sur ce sujet et ne manquera pas de vous informer
de tout projet en ce sens. Nous avons officiellement demandé à la
direction de nous communiquer tout projet immobilier nouveau ou
décongelé. Ce à quoi la direction répond qu’aucun schéma n’existe, bien
que cela soit stipulé en toute lettre dans le dossier de consultation de
Nyons, présenté aux élus. Sans doute une vilaine coquille…

Les services civiques : bénévoles et sans lien de subordination
mais quand même obligés de poser 2 jours de congés les deux
derniers jours de chaque mois !
Non seulement la mission est précaire (à peine plus de 4 euros de l’heure)
et difficile (accompagnement numérique en zone azla), mais en plus il leur
sera très difficile de récupérer avec une interprétation par la DR très
réductrice des droits aux congés.
La CGT demande la possibilité de cumul de congés ainsi que le
choix des jours de congés à poser comme le prévoit la convention
nationale des services civiques.

TRACT COMPLET :info CE CGT Octobre 2015 (4)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s