Refusons le renforcement du contrôle des chômeurs Déclaration de la CGT Pôle emploi


Les déclarations ministérielles faites depuis mois démontrent sans la moindre
ambiguïté que pour le gouvernement les chômeurs sont coupables de leur
situation, les chômeurs sont coupables de coûter trop cher: pour la CGT Pôle
emploi, ces propos et ces projets sont scandaleux et inacceptables, il s’agit d’une
provocation de la part du gouvernement et du patronat à l’encontre du monde
du travail.
C’est dans ce contexte que Pôle emploi annonce la généralisation du contrôle
renforcé des chômeurs.
Pour la CGT Pôle emploi nous condamnons ces orientations. Nous interviendrons
avec les personnels de Pôle emploi pour empêcher la mise en oeuvre de projets
qui visent à transformer les chômeurs en coupables de leur situation alors qu’ils
en sont les victimes.
Nous combattons tout ce qui d’une façon ou d’une autre va dans le sens des
discours scandaleux tendant à accréditer l’idée que les chômeurs seraient des
fainéants ou des fraudeurs. Nous affirmons que le contrôle des chômeurs ne doit
pas être renforcé.
Nous refusons que 200 postes soient retirés des activités d’accompagnement et
de conseil des privés d’emploi pour les affecter à des activités de contrôle des
chômeurs.
Nous refusons que se mettent en place des politiques coercitives visant à faire
peser sur les demandeurs d’emploi l’obligation d’accepter tout ce qui leur serait
proposé – offre d’emploi ou de d’adaptation à l’emploi – même si cela ne
correspond pas à leurs attentes ou à leur qualification.
Pour la CGT Pôle emploi les discours lénifiants de la direction visant à banaliser la
gravité de cette organisation du travail ne doivent pas masquer que c’est une
véritable aggravation du nombre de radiations pour refus d’emploi ou de
formation qui est recherchée par ce dispositif. Contrairement aux affirmations
selon lesquelles aucun objectif chiffré ne sera donné, on ne peut pas croire que
dans un contexte généralisé de mise en oeuvre d’une politique de résultats,
l’activité des équipes spécialisées sur le contrôle des demandeurs d’emploi y
échapperait.
Nous refusons que soit renforcée à Pôle emploi une segmentation aggravée des
activités des conseillers entre accompagnement, contact avec les entreprises,
contrôle qui tout à la fois prépare la « vente à la découpe » des activités plus
facilement privatisables, et qui organise le brouillage du sens des activités et des
missions: quand la main gauche ne sait pas ce que fait la main droite, c’est la
CCE de Pôle emploi – 21 mai 2015
Refusons le renforcement du contrôle des chômeurs
Déclaration de la CGT Pôle emploi
compréhension générale par les agents des activités qu’ils effectuent qui est mise
en cause. C’est la gravité des attaques menées contre les activités des agents que
la direction cherche à masquer.
Ce qui doit être renforcé massivement et de toute urgence ce sont les moyens de
Pôle emploi pour aider les privés d’emploi dans leurs recherches d’emploi ou de
formation, pour prospecter les entreprises et mettre en oeuvre une politique
destinée au développement de l’emploi, pour indemniser au mieux l’ensemble des
demandeurs d’emploi.
Paris, le 21 mai 2015

communiqué : 2015-05-21-CCE-Contrôle-des-chômeurs

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s