BREF CE CGT N°1


                                                        N°1 le 8 Février 2013 

 

 

BREF CE   n°1

Formation (bilan 2012) et métiers

85,6% seulement du plan initial réalisé.

Les raisons : 2 vagues de recrutements (100 cdd en mars 2012 et les 136 cdi fin 2012), une quarantaine d’annulation ou report de formation pour manque de formateur gestion des droits, de salle ou de stagiaire et même à cause de la charge de travail gestion des droits (plan de rattrapage des instances).

Les 2/3 du plan de formation ont été consacrés aux nouveaux recrutés et le service aux demandeurs d’emploi.

Sur le volet nouveau recruté la CGT dénonce une formation à minima pour les cdd et le recours chronique des contrats précaires et chronophage en terme de formation (22% des stagiaires sont en cdd).

La CGT réclame la fin du recours systématique aux cdd et leur embauche. Cela permettrait une répartition équitable sur l’ensemble du personnel et d’assurer pour  chaque agent, comme le prévoit la CCN, « 5 jours au minimum de formation en moyenne par an ».

Pour les nouveaux recrutés en cdi seul 11 conseillers ont été formés à la gestion des droits sur 136 recrutements : la CGT dénonce une politique de pénurie de recrutement au niveau de cette filière qui met en difficulté l’ensemble des agents Pôle Emploi. La CGT rappelle que Pôle Emploi regroupe plusieurs missions de service public et de protection sociale. Recruter dans chaque filière est la garantie de leur continuité pour demain. Les mesures apportées par la direction comme les heures supplémentaires, le pool, la mutualisation ou la formation liquidation des agents intermédiations n’apportent pas une solution de fond à ce problème.

Sur le volet service au demandeur d’emploi les formations autour de la fusion ont encore pris une grande place (eid, modules complémentaires) au détriment des expertises métiers conseil, gestion des droits, orientation, fonction support.

Enfin la CGT dénonce l’utilisation de l’EPA comme unique outil de recueil et de positionnement des besoins en formation. La CGT trouve limité la part du plan de formation dédié aux besoins individuels quand la ccn prévoit que chaque agent doit être acteur.

La direction a affirmé le principe de n’exclure personne. L’EPA n’est pas obligatoire, c’est pourquoi les agents  ne doivent pas hésiter à solliciter leur hiérarchie pour toute demande de formation.

Baromètre Social (enquête ipsos octobre 2012 à l’initiative de la direction), le déni des expressions terrains.

La CGT précise qu’il existe déjà un baromètre social, celui de l’écoute et de la prise en compte des diverses formes de sollicitations des agents (revendications syndicales, pétitions, lettres ouvertes, grèves, questionnements et alertes dans les instances représentatives du personnel)

Au final cette enquête ipsos qui enregistre sur un échantillon de 10 000 agents 58% de retour, révèle ce qui est déjà dénoncé par les agents et la cgt : la dégradation des conditions de travail et la perte du sens des métiers.

Dans cette enquête, les conseillers notent une recrudescence des agressions/incivilités à l’accueil.

Les conseillers ont une vision très dégradée envers leur ligne managériale : peu d’accompagnement et davantage de contrôle.

Les conseillers expriment également des difficultés métiers et une grande insatisfaction du dispositif formation  ainsi qu’une mise à jour de l’information réglementaire réduite à l’intranet.

De même les conseillers n’ont plus confiance dans l’institution Pôle Emploi : perte d’intérêt, démobilisation, démoralisation, aucune perspective d’évolution, aucune reconnaissance et de soutien de la ligne hiérarchique, peu de postes disponibles.

D’après la direction, il faut relativiser par rapport à d’autres entreprises, et laisser la situation pourrir ??…..d’autant que cette enquête ne comporte aucun plan d’action régional et que Pôle Emploi doit faire avec ses faibles moyens.

Le plan stratégique de Pôle Emploi a été bâti à partir de ce baromètre.

Cela ne présage rien de bon pour l’ensemble des conseillers.

Dans toutes les instances (DP, CPLU, CE) nous dénonçons ces dysfonctionnements : une organisation opaque et inégalitaire participant à une dégradation des conditions de travail et à l’augmentation des agressions, le manque de transparence sur la diffusion de poste, une  difficulté de plus en plus importante pour les collègues souhaitant obtenir une mutation ou une évolution de carrière, la disparition des cadres réglementaires/juridiques et de la reconnaissance des métiers.

Plan de convergence TH

A ce jour 5,9 % du personnel Pôle Emploi a une reconnaissance travailleur handicapé. Pour atteindre les 6 % imposés par la législation, la direction peut agir sur 2 leviers : le recrutement, l’accompagnement du personnel en rqth.

Il faut savoir que des aménagements de postes sont possibles sans reconnaissance rqth, en passant par le biais de la médecine du travail.

Attention pour atteindre le pourcentage fixé par la loi l’établissement ne doit pas se focaliser auprès des agents en interne. L’anonymat des agents qui le souhaite doit être respecté. On constate, régulièrement, dans les unités, des collègues en situation d’inaptitude à l’accueil, momentanée et préconisée par la médecine du travail, s’entendre dire qu’ils ne sont pas aptes à travailler à Pôle Emploi.

Dans un cadre plus global, la CGT regrette l’absence de logique de prévention des conséquences de postes d’accueil parfois inadapté ou de reconnaissance d’une pénibilité du travail.

La CGT réclame l’accessibilité à l’embauche quelque soit son handicap et l’égalité de traitement pour toutes et tous ainsi que la prise en considération des difficultés.

Information sur DOKELIO

Base de données, (réclamée par le précédent gouvernement sur la formation tout au long de la vie), regroupant toutes les formations sur le territoire, accessible à tous : prescripteurs, utilisateurs.

Cet outil alimentera Aude formation pour les prescriptions.

Aurons-nous les moyens humains, l’organisation adaptée pour répondre à la demande que risque d’induire cet outil ?

Déménagements Sites

La CGT consciente des difficultés et des mauvaises conditions de travail sur le site d’Aix les Bains, Annecy donne un avis favorable sur les déménagements mais émets de nombreuses réserves tout comme le CHSCT.

Les élus CGT pour le CE :

Valérie Conquet, Sandrine Larizza, Marylène Garcia- Alvarez

Laurent Signerin, Philippe Armanini, Patrick Berne

Didier Gudet ( représentant syndical)

Contact :          syndicat.CGT-ralpes@pole-emploi.fr

Blog :               https://cgtpoleemploi.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s