O TEMPS SUSPENS TON VOL ….!!!


En mars 2011, compte tenu des alertes faites aux deux CHSCT, un rapport d’expertise était établi concernant les sites de Givors, Fontaine et Aubenas. Quinze mois après, force est de constater que pour ces sites en particulier, et plus généralement sur l’ensemble des sites, l’amélioration des conditions de travail est restée lettre morte, surtout lorsqu’il est question du « sens du travail », « de la reconnaissance professionnelle », et de tout autre approche qui discuterait de l’organisation de Pôle Emploi.

 

Pour la Direction, le seul fait d’intégrer des locaux neufs est une source d’amélioration des conditions de travail, matérielles c’est certain mais humaines ?

 

Les rapports sont nombreux, au niveau national, au niveau régional, qui tous dénoncent les insuffisances de Pôle Emploi, en, terme de résultat, mais aussi de gestion humaine et de dialogue social.

Depuis la création de Pôle Emploi, tous les signes vont vers une dégradation des conditions de travail :

La preuve ? Regardez votre fiche de paie, cherchez dans la rubrique « taux d’accident du travail » et comparez celui d’aujourd’hui avec celui de 2010 : il a augmenté de 0,10% (de 1,60 à 1,70%), ça n’a l’air de rien mais c’est quand même environ 142 000 euros. Une dépense dont la Direction est directement responsable puisqu’elle traduit la hausse des accidents du travail et de leur gravité (ne pas confondre avec les arrêts maladie qui sont pris en charge par la Sécurité Sociale). C’est pratiquement le budget pour 4 agents ! Et on nous parle de maîtriser la masse salariale et de sureffectif, et d’impossibilité d’augmenter les salaires ! 

 

Plutôt que d’enlever les tickets restaurants aux CUI et CAE en modifiant leur contrat de travail, la Direction ferait mieux d’enlever la poutre qu’elle a dans l’œil et qui lui donne une vision déformée de la réalité.

 

Non les agents de Pôle Emploi ne sont pas coupables, ils sont les victimes des conditions de travail imposées par la Direction.

 

La CGT ne se limitera pas à parler des plans des sites, et d’un plan de prévention des risques établi par la seule Direction avec la volonté de culpabiliser les agents, de les isoler, de n’en faire que des cas particuliers.

 

Les élus et représentants de la CGT seront de tous les combats pour améliorer les conditions de travail des agents et donc d’avoir une véritable offre de services pour les chômeurs (qui ne sont pas coupables d’avoir été licenciés).

Au fait il paraît que les chômeurs redeviennent des chômeurs, ce ne sont plus des clients ! 

Tract complet : Oh temps suspens ton vol !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s