Pourquoi faut-il garder son Statut Public ?


LA POSITION DE LA CGT

 

Elle a été, est et sera toujours sans ambiguïté. Les orientations et la boussole politique du syndicat Pôle Emploi CGT  sont animées par l’affirmation d’un vrai choix de société où la puissance publique reste garante de l’égalité des droits pour toute la population.

 

A l’ANPE, la CGT a toujours combattu les tentatives successives de dégradation du statut public. Aujourd’hui elle affirme la possibilité de coexistence entre statut public et CCN. Pour autant, le choix d’un vrai service public de l’emploi assuré par des agents de statut public et d’un vrai régime d’assurance chômage comme 5e branche de la sécurité sociale (maladie, vieillesse, accidents du travail) reste la priorité par lequel se déclinent ses revendications.

 

 

Tant dans ses tracts, que dans ses interventions auprès de la direction, vers et avec le personnel, la CGT  démontre toujours que rien n’est mis en place au hasard et que chaque décision de la direction à mettre en place telle ou telle organisation étaient subordonnée à des choix politique.

La réorganisation du réseau avec le jeu des chaises musicales orchestré par la fiche de vœu n’avait pour vocation non seulement de diminuer l’implantation de l’ANPE et des ASSEDIC sur le territoire mais également de ne plus faire de la mobilité géographique un droit et faire accepter l’agent  de bouger en fonction des besoins de la direction. Le Guichet Unique, prémices de la fusion, a favorisé la mobilité forcée.

La fusion a été un prétexte pour démanteler les droits individuels tant que collectifs des agents de Pôle Emploi qu’ils soient issus de l’ASSEDIC ou de l’ANPE.

 

Il apparaît essentiel, pour la CGT dans Pôle Emploi de défendre le statut public, garant du caractère public de Pôle Emploi, et parce que la convention collective a besoin d’être opposée au statut pour ne pas voir les droits individuels et collectifs des agents de droit privé tirer vers le bas.

 

« Ne dites pas que fait la CGT ? Faites –la ! ». Se syndiquer c’est participer à la vie de son établissement, s’exprimer et prendre part aux débats  et aussi faire vivre ses opinions et ses positions dès lors qu’elles rejoignent celles de l’organisation syndicale. Se syndiquer c’est soutenir une organisation qui porte les idées qu’on partage, c’est aussi comprendre l’intérêt de défendre des acquis –qui ne sont en aucun cas des privilèges- et faire respecter ses droits.

journée formation  8 novembre : Pourquoi faut il garder son statut public ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s