BREF DP MARS 2011 : Parole de Directeurs


Tract complet : BREF DP

BREF DP MARS 2011 : Parole de Directeurs

La simple application du droit du travail et des accords pourtant signés par la Direction Générale pose un problème en Rhône Alpes. La preuve beaucoup de questions posées en réunion de Délégués du Personnel relève des insuffisances et des dysfonctionnements de la Direction Régionale en matière sociale.

Par contre pour une application plus que restrictive voire illégale du droit, la Direction Régionale n’est jamais en retard. Pour rappel la CGT a fait reconnaître que le temps travail commence dès que vous avez franchit le seuil de votre site, a fait changer le calcul du treizième mois pour les Cdd, entre autres, et a dénoncé depuis longtemps les accords en trompe l’œil (OATT par exemple).

Par exemple, la Direction trouve normal de convoquer à 16h le dernier Demandeur d’Emploi, puisque le début de l’entretien est avant la fin de la plage d’accueil. Le bons sens serait de dire que l’accueil se finit à 16 h 15 et donc de convoquer au plus tard à 15 h 45. Mais quand les accords ne sont pas bordés, les mauvaises conséquences sont pour les salariés.

Nous avons dénoncé depuis longtemps la notion de sureffectif avancée par la Direction Régionale pour justifier le non remplacement sur le site d’origine après chaque départ d’un agent (en retraite par exemple). Aujourd’hui la vraie nature du sureffectif est claire : La direction Générale a donné une enveloppe à la région qui fait donc avec. Elle répartit la misère, et trouve à postériori la justification d’un sur-effectif. Il s’agit surtout de justifier l’application à Pôle Emploi de la Révision Générale des Politiques Publiques, comme en ont déjà été victimes l’Education Nationale (- 60 000 emplois), les Hôpitaux, et tous les services publics. http://www.rgpp.modernisation.gouv.fr/uploads/media/GlobalCMPP5.pdf (page 16)

Dévoyer les méthodes de travail à Pôle Emploi est institutionnalisé : pour recruter le service RH utilise la MRS qui était à l’origine destinée à permettre à des demandeurs d’emploi très éloignés du retour à l’emploi d’être évalués sur leurs habiletés pour exercer des métiers peu qualifiés. Doit-on en conclure que le travail à Pôle Emploi est suffisamment peu qualifié pour être éligible à la MRS ? La CGT réclame une politique de qualification des emplois à Pôle Emploi, et non une dévalorisation du travail.

La Direction a beaucoup de mal à suivre le rythme qu’elle s’impose : quand il y a des débordements des horaires d’accueil, elle demande un délai d’adaptation, quand il faut pouvoir des postes, elle utilise massivement les lettre de missions (actuellement une centaine en Rhône Alpes) car les procédures l’embêtent, elle ne respecte pas la CCN quand cela l’arrange sauf si la Direction Générale l’y oblige, elle impose un emménagement à Villefranche en dépit de graves erreurs d’aménagement, elle engage sa parole quitte à la renier (reprise en main des convocations SMP par les Rep pour confondre un suivi et un simple contact –téléphonique par exemple). Dans tous les cas, ce sont les salariés de Pôle Emploi qui trinquent. Faites vous respecter : faites appliquer la CCN (temps de pause..) et le statut public 2003 (mutation….).

LA CGT EST A VOS COTES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s