APPEL A LA GREVE CGT POLE EMPLOI POUR LE 28 OCTOBRE ET LE 6 NOVEMBRE


  Retraite :

Rien n’est joué

Poursuivons la mobilisation

 

La loi en cours d’examen au Parlement, si elle est adoptée et qu’elle est promulguée, mettra en œuvre de nouveaux et graves reculs pour les salariés.

Ce projet de loi est très largement marqué de l’empreinte du MEDEF. Il affaiblit encore davantage le système de retraite par répartition, en aggravant les conséquences des réformes antérieures qui amputent déjà le niveau des retraites.

Il faut inverser la tendance, à l’oeuvre depuis près de 30 ans et qui, dans les richesses produites, a fait reculer nettement la part qui revient aux salaires (dont la protection sociale), selon les données de références, entre -5% et -10%  du Produit Intérieur Brut : retour aux 37,5 ans de cotisations, maintien de la retraite à 60 ans avec prise en compte des années d’études et des périodes de chômage, calcul du montant de la pension et des retraites sur les 10 meilleures années (au lieu de 25), indexation des pensions sur les salaires et non sur les prix.

Il y a toutes les raisons d’amplifier la riposte :

Retraites, salaires, emplois… les enjeux de la période actuelle sont considérables. Il faut donc développer encore le rapport de forces unitaire, continuer à l’inscrire dans la durée.

Rien n’est joué.

La force, l’ancrage dans les entreprises du public comme du privé et le niveau de mobilisation en cours le démontrent, ce qui est maintenant installé dans le pays c’est un vaste mouvement unitaire qui porte l’exigence de justice sociale.

Incontestablement, le mouvement contre le projet de réforme des retraites fait le lien avec d’autres enjeux revendicatifs : les salaires, l’emploi, les conditions de travail, la précarité, les conséquences de la Révision Générale des Politiques Publiques, l’avenir des services publics, une autre répartition des richesses…

Les salariés savent que le financement des retraites passe aussi par là ! C’est ce qui est à l’ordre du jour, dans le prolongement des mobilisations de 2009 et des exigences de sortie de la crise financière.

La CGT appelle le gouvernement, les sénateurs et les députés à ne pas adopter cette réforme régressive. Le combat continue.

Amplifions la mobilisation sans attendre, et –s’il le faut- au delà des échéances parlementaires

La CGT Pôle emploi appelle à :

– une journée nationale de grèves et de manifestations le jeudi 28 octobre ;

– une journée de mobilisations et de manifestations le samedi 6 novembre, avant la promulgation de la loi par le chef de l’État.

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE ET

DANS LES MANIFESTATIONS

Tract complet : appel à la gréve

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s